CENTRE DE SEJOUR SURVEILLE
DE LA CASERNE DES TOURELLES
A PARIS
(Seine)

Ouvert en 1941, ce centre fonctionnait dans l'ancienne caserne d'infanterie coloniale du boulevard Mortier, à PARIS.

En 1942, deux bâtiments seulement étaient utilisés, un pour les hommes et un pour les femmes. Ils étaient entourés de fil de fer barbelé. Chaque bâtiment disposait de 3 WC à chasse d'eau, largement insuffisants. Des latrines à tinette mobile étaient en outre disposées dans l'étroit espace réservé à la promenade. La nuit, une tinette était placée dans chaque dortoir.

C'est peu dire les conditions épouvantables imposées à des internés dont le nombre variera de 400 à 600 personnes. A cela s'ajoutait une sous-alimentation chronique entraînant bon nombre de maladies : entérites gastro-intestinales, affections cardiaques, tuberculose...

Lettre de PARIS du 25-1-1944 à destination d'un interné.

En novembre 1941, des manifestations d'indiscipline furent sanctionnées par des mesures liées à la gravité des fautes : corvées, suppression des visites ou du courrier, placement en cellule individuelle, etc.

Le centre fermera en juillet 1944, un mois avant la Libération de PARIS.

Mise jour
23/03/2008